À la découverte du château de Vaux-le-Vicomte

Le château de Vaux-le-Vicomte est un célèbre château français situé à 50 kilomètres au sud-est de Paris. Implanté à proximité de Melun, dans le département de la Seine-et-Marne, le château de Vaux-le-Vicomte accueille chaque année près de 300 000 visiteurs. Construit pour le surintendant des finances de Louis XIV, Nicolas Fouquet, le château de Vaux-le-Vicomte est classé monument historique depuis 1875 et son magnifique parc aménagé par André Le Nôtre s’étend sur près de 500 hectares. Le château de Vaux-le-Vicomte a aussi servi de décor pour de nombreuses réalisations cinématographiques, et notamment en 1979 pour « Moonraker », le 11 ème opus des aventures de James Bond. Dans cet article, nous allons nous pencher sur l’histoire du château de Vaux-le-Vicomte, sur les artistes qui ont conçu son incroyable architecture, tout en nous arrêtant sur les célèbres films qui ont utilisés ce chef d’œuvre de l’architecture classique comme décor.

L’histoire du château de Vaux-le-Vicomte

En 1641, à la recherche d’un domaine situé stratégiquement entre le château de Vincennes et le château de Fontainebleau, Nicolas Fouquet, surintendant des finances de Louis XIV et Marquis de Belle-Île, achète les terres seigneuriales de Vaux à un conseiller au parlement de Paris. Cette acquisition permet à Nicolas Fouquet d’acquérir le titre de « Vicomte de Vaux ». A l’origine, le domaine est divisé en 2 parties réunissant un petit château (un chastel) et une ferme située derrière le logis, sur la commune de Moisenay. Les travaux d’aménagement du parc débutent dès 1653 et les fondations du château, supervisées par l’architecte Daniel Gittard, s’achèvent en 1656. Initialement, les façades du château de Vaux-le-Vicomte devaient être recouvertes de briques mais finalement, c’est la pierre blanche de Creil qui est retenue. Michel Villedo, maître maçon, est chargé de la construction de l’édifice, supervisé par l’architecte du roi, Louis le Vau. Les travaux de maçonnerie ainsi que ceux de la charpente s’achèvent en 1657. La toiture du château recouverte d’ardoises est finalisée en 1658, date à laquelle les travaux d’aménagement intérieur peuvent débuter. Charles le Brun, artiste peintre décorateur en charge des travaux d’aménagement intérieur, s’installe à Vaux-le-Vicomte fin 1658. Mais en 1661, suite à un colossal endettement, Louis XIV fait arrêter Nicolas Fouquet et les travaux du château sont immédiatement stoppés. Ses biens sont mis aux enchères et des carreaux de dallages en marbre blanc et noir sont transférés au Louvre, tandis que les orangers et les arbres commandés par le paysagiste André Le Nôtre sont dispatchés au château de Versailles et au Jardin des Tuileries. Le château est finalement abandonné par les créanciers au profit de l’épouse de Nicolas Fouquet. En 1684, 4 ans après la mort de son mari, la veuve lègue le domaine de Vaux-le-Vicomte à son fils aîné, Louis Nicolas. En 1705, le dernier héritier Fouquet meurt et le château est vendu à la Vicomté de Melun, au maréchal de Villars, général des armées. En 1712, le vainqueur de la bataille de Denain se voit acquérir le domaine de Vaux-le-Vicomte sans l’avoir vu, et il entame d’importants travaux d’embellissement. En 1763, Honoré Armand hérite du château mais ne le conserve qu’une année. En 1764, le marquis César Gabriel de Choiseul-Praslin achète le domaine qui prend le nom de Vaux-Praslin. En 1793, le château doit être démoli sur ordonnance, mais l’héritière Praslin fait don à la république des peintures et des décorations du domaine, ce qui a pour conséquence de suspendre la démolition de Vaux-le-Vicomte. Durant le 19è siècle, d’importants travaux de rénovation sont réalisés par le duc de Praslin, héritier du domaine et en 1875, Alfred Sommier, un richissime amateur d’art, en devient le nouvel acquéreur. En 1967, Jean de Vogué, neveu d’Edme Sommier, offre en cadeau de mariage, le domaine à son fils, le comte Patrice de Vogué. De nos jours, le château de Vaux-le-Vicomte est toujours détenu par la famille de Vogué.

Le salon central du château de Vaux-le-Vicomte

Description du château de Vaux-le-Vicomte

Le château de Vaux-le-Vicomte s’étend sur une surface de 2500 m² et il comptabilise une centaine de pièces, réparties sur 3 niveaux. De tradition féodale, le château est de forme rectangulaire et entouré de larges douves en eau. Il se compose d’un corps central agrémenté d’une pièce en rotonde, face aux jardins. 4 pavillons jouxtent le corps central du château : les 2 pavillons côtés jardins sont de formes rectangulaires, tandis que les 2 autres situés côté cours sont en forme de carré. Le salon central, situé au cœur de la rotonde, offre une vue imprenable à la fois sur les jardins, sur la cour d’honneur et sur le vestibule du château. Les appartements du roi sont situés au rez-de-chaussée, côté jardin. Au sous-sol, on trouve les cuisines du château, ainsi que les chambres des officiers. Grâce à un couloir longitudinal, les cuisines communiquent avec le buffet du rez-de-chaussée. Les appartements de Fouquet et de son épouse sont situés au premier étage du château, un espace qui abrite aussi une antichambre et un cabinet de travail. A noter que de nos jours, la chambre de l’appartement de Fouquet est la seule pièce a avoir conservé son décor d’origine. Le salon central, à l’architecture unique, comprend 2 étages inspirés de l’architecture italienne. Avec ses 19 mètres de long, ses 14 mètres de large et une hauteur qui culmine à 18 mètres, le salon central est avant tout une pièce destinée aux réceptions. Le grand salon de Vaux-le-Vicomte permet aussi d’accéder directement au jardin du château. En 1880, 4 immenses salons sont ajoutés dans la rotonde par Alfred Sommier, propriétaire des lieux, et dont la volonté est de meubler les espaces vides du château.

Les jardins du Château de Vaux-le-Vicomte dessinés par André Le Nôtre

Le parc et les jardins du château de Vaux-le-Vicomte

Le parc du château de Vaux-le-Vicomte s’étend sur une surface totale de près de 500 hectares. Le domaine est aussi entouré d’un mur de pierres long de 13 kilomètres. Les jardins à la française dessinés par André Le Nôtre sont situés au sud du château et structurés autour d’allées bien ordonnées. Les jardins sont principalement agrémentés d’arbres, de haies, de bassins et de statuts. Les effets d’optiques en 3D des parterres sont réalisés à partir de briques pillées et 257 platanes, parfaitement alignés, dessinent l’entrée principale du château. Cet alignement exceptionnel, long de 1400 mètres, créé un effet de tunnel et est même classé aux monuments historiques. Le jardin est divisé en 3 parties :

  • La première partie est composée d’une cour et d’une avant-cour.
  • La seconde partie s’étend du château aux petits canaux.
  • La troisième partie s’étend au-delà des petits canaux.

Afin de jouer sur des effets d’optiques, André Le Nôtre décide de travailler sur une perspective ralentie : plus les éléments du jardin sont éloignés du château, plus ils sont longs ou hauts. Ce qui permet aux jardins de Vaux-le-Vicomte d’être perçus comme plus petits et donc, plus accessibles. Une imposante grille dotée de 8 piliers ornés de bustes de dieux grecs sépare l’avant cour du château de la route. Les jardins sont principalement composés de terrasses et de parterres. Des cônes végétaux agrémentent les pourtours des jardins et le parterre de la couronne, situé à gauche du château, est célèbre pour sa couronne dorée située au centre d’un bassin, en hommage au roi dont la chambre se situait du même côté. Le château de Vaux-le Vicomte se reflète aussi dans le bassin carré situé à 500 mètres de l’édifice. Un grand canal, long de 875 mètres et large de 35 mètres permet d’alimenter les bassins et les petits canaux de Vaux-le-Vicomte. En revanche, le canal, ainsi que les cascades demeurent invisibles depuis le château et ce, grâce à un dénivelé volontairement créé par André Le Nôtre. Une immense statue de plomb dorée représentant Hercule est installée au-dessus du bassin de la Gerbe, à l’extrémité du parc de Vaux-le-Vicomte.

La célèbre couronne du roi située au centre d’un bassin du château de Vaux-le-Vicomte

Les films célèbres tournés au château de Vaux-le-Vicomte

Depuis plusieurs décennies, le château de Vaux-le-Vicomte a servi de décors au cinéma, ainsi que dans de nombreuses séries TV et des publicités. Les films les plus célèbres ayant été tournés à Vaux-le-Vicomte sont les suivants :

  • Une veuve en or (1969), ce film réalisé par Michel Audiard est le premier film a avoir été tourné au château de Vaux-le Vicomte.
  • La folie des grandeurs (1971), de Gérard Oury, avec Louis de Funès et Yves Montand.
  • Que la fête commence (1974), de Bertrand Tavernier.
  • Moonraker (James Bond) en 1979.
  • La fille de d’Artagnan (1994), réalisé par Bertrand Tavernier, avec Philippe Noiret et Sophie Marceau.
  • Ridicule (1997), de Patrice Leconte.
  • L’homme au masque de fer (1997), avec Gérard Depardieu et Léonardo di Caprio.
  • Les visiteurs 2 (1998).
  • Le pacte des loups (2001).
  • Vidocq (2001), avec Gérard Depardieu.
  • Les aristos (2006), réalisé par Charlotte de Turckheim.
  • Raid dingue (2017), réalisé par Dany Boon

Le château de Vaux-le Vicomte a aussi servi de décor pour la célèbre comédie musicale « le roi soleil » ainsi que pour des épisodes de la série télévisée « Versailles » produite par Canal +.

De nos jours, les grandes écuries du château de Vaux-le-Vicomte abritent le musée des équipages, un lieu dédié aux voitures anciennes. Du mois de mai au mois d’octobre, le domaine organise aussi des soirées aux chandelles avec des visites nocturnes réalisées à la lumières tamisée des bougies. Pour une sortie en famille ou entre amis, nous vous invitons à consulter le site internet www.vaux-le-vicomte.com afin d’organiser votre séjour. Situé en île de France, le château de Vaux-le-Vicomte est accessible depuis Paris par transport en commun depuis la gare de Lyon ou en véhicule via l’autoroute A4, direction Troyes.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

INSTAGRAM

SPONSOR

spot_img

LATEST

Le Mont-Saint-Michel, un site parmi les plus visité de France

Le Mont-Saint-Michel est une commune française située à l'embouchure du Couesnon, près d'Avranches, dans la région de Normandie. Son nom provient de l'îlot rocheux...

Les sites incontournables du bassin d’Arcachon

Le bassin d'Arcachon est une lagune située au sud-ouest du département de la Gironde, à mi-chemin entre la pointe de Grave et le Capbreton....

Tout savoir sur le muséum national d’histoire naturelle de Paris

Le muséum national d'histoire naturelle de Paris (MNHN) est un musée constitué de 14 sites répartis dans la capitale et dans différentes régions de...

Le Futuroscope : le parc d’attraction dédié au multimédia

Depuis 1987, le Futuroscope ravit les visiteurs du monde entier avec ses attractions multimédia innovantes. Ce parc à thème, situé à proximité de Poitiers...

A la découverte du château de Chambord

Le château de Chambord est l'une des destinations touristiques les plus populaires de France. Situé dans le département du Loir-et-Cher, dans la région Val...