Visitez Carcassonne : son château, ses remparts et sa cité

Carcassonne est une ville française située dans le département de l’Aude, en région Occitanie. Ses remparts historiques et son imposant château en font l’une des destinations touristiques les plus populaires du sud de la France. Chaque année, Carcassonne accueille près de 2 millions de visiteurs et depuis 1997, sa cité médiévale est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. Située à 60 kilomètres de Narbonne et à 100 kilomètres de Toulouse, Carcassonne se trouve aussi sur deux grands axes de circulation, reliant l’atlantique à la méditerranée et le massif central aux Pyrénées. Dans cet article, nous allons partir à la découverte de Carcassonne et de sa cité médiévale, tout en nous arrêtant sur l’histoire de ses remparts et de son château.

L’histoire de Carcassonne et de sa cité médiévale

La ville de Carcassonne se trouve dans un couloir entre la montagne noire au nord et le massif des Corbières à l’est et elle s’étend sur une surface de 65 km². L’histoire de Carcassonne est liée à sa cité médiévale dont les origines remontent à la période gallo-romaine. Au 3è siècle, l’empire romain et ses barbares lancent des pillages à travers toute la Gaule. Pour contrer les attaques romaines, les habitants de Carcassonne édifient des remparts d’un kilomètre équipés de plus de 30 tours défensives. Vers 1130, le palais Comtal fortifié est construit au cœur de la cité qui deviendra, un siècle plus tard, zone militaire mais aussi centre religieux grâce à la cathédrale Saint-Nazaire. A cette époque, le palais Comtal est transformé en forteresse et l’enceinte de la ville est doublée et renforcée. En 1247, la ville de Carcassonne s’étend avec la création de la Ville-Basse, que l’on nomme aussi bastide Saint-Louis. Au 14è siècle, la production de laine en provenance des élevages de la montagne noire et des Corbières font de Carcassonne le premier producteur de textile du royaume. Dès 1667, d’importants travaux d’aménagements sont réalisés dans la cité médiévale : des hôtels luxueux sont construits, les rues sont pavées et éclairées. Les remparts de Carcassonne sont démolis au 18è siècle et le portail des Jacobins est installé. Au lendemain de la révolution française, le département de l’Aude est créé et la ville de Carcassonne en devient le chef-lieu. Dès le 19è siècle, un intérêt pour les monuments nationaux fait son apparition car la France souhaite valoriser son patrimoine. La cité de Carcassonne, ruinée économiquement, reçoit le soutien de l’historien archéologue Jean-Pierre Cros-Mayrevieille et de Prosper Mérimée, inspecteur des monuments historiques. Les premiers travaux de restauration portent sur la cathédrale Saint-Nazaire, supervisés par l’architecte Eugène Viollet-le-Duc.

Ballade sur les lices, le chemin situé entre les 2 remparts de la cité médiévale de Carcassonne

Les remparts et les tours de la cité médiévale de Carcassonne

La cité médiévale est l’ensemble architectural médiéval situé au cœur de la ville de Carcassonne. Cette cité fortifiée doit sa renommée à ses doubles remparts atteignant près de 3 kilomètres et comportant 52 tours dominant la vallée de l’Aude. La cité de Carcassonne comprend aussi le château Comtal et la basilique Saint-Nazaire. La cité de Carcassonne doit sa survie grâce à l’intervention de l’archéologue Jean-Pierre Cros-Mayrevieille au lendemain de la révolution française, ainsi qu’aux travaux de restauration supervisés par les architectes Eugène Viollet-le-Duc et Paul Boeswillwald au 19è siècle. Carcassonne est à ce jour la plus grosse forteresse d’Europe. La cité médiévale est composée de deux remparts et de plusieurs bâtiments :

  • Les remparts : Deux remparts construits en pierres de grés et molasses de Carcassonne entourent la cité médiévale. Ils sont séparés par un espace plat que l’on nomme « les lices ». A l’époque, les deux remparts de Carcassonne présentaient, de par leur construction, de nombreux avantages défensifs et permettaient d’attaquer les assaillants selon deux lignes de tirs. Le rempart extérieur permettait, en effet, en cas de franchissement, de ralentir et de diviser les assaillants devenus vulnérables dans les lices, un espace dépourvu d’abris. Le premier rempart a été édifié à l’époque gallo-romaine permettant de dominer la vallée et le cours de l’Aude. Son épaisseur variait entre 2 et 3 mètres pour une longueur totale de 1070 mètres. Le second rempart autour de la cité fut édifié au 13è siècle, à la demande des rois de France. Les murs atteignent une hauteur variant de 10 à 12 mètres et d’imposantes portes, ainsi que de nouvelles tours, sont édifiées.
  • Les tours : initialement, le premier rempart comportait 30 tours, et à ce jour, il n’en reste plus que 17. La tour Pinte était la seule tour rectangulaire et les autres tours sont facilement reconnaissables de l’extérieur avec leur forme en fer à cheval. Les tours mesurent entre 4.50m et 7 m de diamètre et sont agrémentées de larges ouvertures cintrées au sommet, permettant l’efficacité des armes de jets des défenseurs. La hauteur des tours de Carcassonne s’échelonne entre 11 et 13 mètres.

Les portes de la cité médiévale de Carcassonne

La cité médiévale de Carcassonne est accessible via 4 portes principales situées aux 4 points cardinaux.

  • La porte Narbonnaise : située à l’est de la cité, la porte Narbonnaise a été construite vers 1280 et doit son nom à son orientation vers la ville de Narbonne. Lors de la rénovation engagée par Eugène Viollet-le-Duc au 19è siècle, la porte Narbonnaise, composée de 2 imposantes tours, est complétée par un pont-levis.
  • La porte Saint-Nazaire : située au sud la cité, la porte Saint-Nazaire est aménagée dans une tour carrée et massive, du même nom. Edifiée pour protéger la cathédrale Saint-Nazaire située à quelques mètres, elle permet aussi d’accueillir la garnison et un engin de guerre à longue portée.
  • La porte d’Aude : située à l’ouest de la cité, la porte d’Aude fait face au fleuve du même nom et se trouve à proximité du château Comtal. Equipée d’un système défensif complexe, la porte d’Aude permettait de tromper l’ennemi en cas d’invasion et a aussi servi de décor pour les films « les visiteurs », « Robin des bois » ou encore « le corniaud ».
  • La porte du bourg ou de Rodez : située au nord, cette porte, creusée dans le rempart, donnait sur l’ancien bourg Saint-Vincent. Par la suite, la porte du Bourg a été remplacée par la barbacane, un ouvrage de fortification militaire.
La porte d’Aude située à l’ouest de la cité médiévale de Carcassonne

Le château Comtal de Carcassonne

Le château Comtal est situé au cœur de la cité de Carcassonne et a été édifié en deux temps. Sa construction est lancée par Bernard Aton IV Trencavel en 1130, durant l’époque romane. Il se compose de 2 corps de bâtiments en L dominés par une tour de guet (la tour Pinte). Entre 1228 et 1239, le château Comtal est entièrement remanié pour devenir une forteresse à l’intérieur de la cité. Entouré d’un fossé, sa porte d’entrée est encadrée de 2 tours et le château est accessible via un pont d’entrée composé d’un pont dormant et d’un pont-levis. Le château comporte 9 tours, dont la tour Pinte, la plus haute tour de guet de la cité. A l’intérieur du château, une cour d’honneur rectangulaire avec des bâtiments au sud et à l’est, abrite une mosaïque de près de 40 m² réalisée par Pierre Embry, premier conservateur de la cité.

La basilique Saint-Nazaire de Carcassonne

Edifiée au 11è siècle à la place d’une cathédrale, la basilique Saint-Nazaire de Carcassonne est construite en grès, sur ordre de Bernard Aton IV Trencavel, propriétaire de la cité à l’époque. Entre 1269 et 1330, la basilique Saint-Nazaire est agrandie dans le style gothique et se voit agrémentée des plus beaux vitraux du sud de la France, ainsi qu’ornée de sculptures. Jusqu’au 13è siècle, l’édifice est reconnu comme cathédrale et demeure le principal centre religieux de Carcassonne, avant d’être déclassée en basilique par le pape Léon XIII en 1898. A l’époque aussi, un cloître s’élevait au sud de la basilique et aujourd’hui, il accueille un théâtre de plein air.

Si vous souhaitez visiter Carcassonne, n’hésitez pas à consulter le site www.remparts-carcassonne.fr et le site de l’office du tourisme www.tourisme-carcassonne.fr afin d’organiser votre séjour dans la cité médiévale.

La porte Narbonnaise située à l’est doit son nom à son orientation vers la ville de Narbonne

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

INSTAGRAM

SPONSOR

spot_img

LATEST

Gérard Depardieu, icône du cinéma français

Gérard Depardieu est l'un des acteurs français les plus célèbres au monde. Né à Châteauroux, il a tourné dans près de 200 films et...

Roland Garros, le tournoi de tennis français

Roland Garros est un tournoi de tennis français qui se déroule chaque année à Paris. Organisé sur terre battue, Roland Garros est l'un des...

BIC, une marque française mondialement connue

En 1945, un entrepreneur français du nom de Marcel Bich décide de créer sa propre entreprise. Il a une idée simple : fabriquer un...

Le Centre Pompidou, le musée dédié à l’art moderne et à l’art contemporain

Le Centre Georges Pompidou, communément appelé Centre Pompidou, est un musée d'art moderne et contemporain situé dans le 4e arrondissement de Paris, entre le...

A la découverte du marais Poitevin, la Venise verte

Le marais Poitevin est une région naturelle de France située dans les régions Nouvelle-Aquitaine et Pays de la Loire. Réparti sur les départements de...