Le Panthéon de Paris, monument à la mémoire des grands hommes

Le Panthéon de Paris est un célèbre monument situé dans le 5ème arrondissement de la capitale, au cœur du quartier latin, sur la montagne Sainte-Geneviève. De style néo-classique, cet édifice religieux dont l’architecture reprend la façade du Panthéon de Rome est placé au centre de la place du Panthéon, à proximité de l’église Saint-Etienne-du-Mont et du jardin du Luxembourg. Initialement construit au milieu du 18è siècle pour être une église abritant la chasse de Sainte-Geneviève, le Panthéon est, depuis la Révolution Française, le monument destiné à honorer les grands personnages ayant marqué l’histoire de France. Des personnalités comme Voltaire, Jean-Jacques Rousseau, Victor Hugo ou plus récemment Simone Veil ont rejoint le Panthéon de Paris où sur la façade du monument on peut lire « aux grands hommes, la patrie reconnaissante « . Dans cet article, nous allons nous intéresser à l’histoire du Panthéon, à sa formidable architecture, ainsi qu’aux célèbres personnalités françaises inhumées dans cet édifice considéré comme un lieu de mémoire.

Sur la façade du Panthéon de Paris est inscrit « aux grands hommes la patrie reconnaissante »

L’histoire du Panthéon de Paris

En 1744, Louis XV, atteint d’une grave maladie et convalescent à Metz, fait le vœu, s’il guérit, de faire ériger une église dédiée à Sainte-Geneviève. Guéri et de retour à Paris, Louis XV charge le marquis de Marigny, directeur général des bâtiments du roi, d’édifier le monument, en lieu et place de l’ancienne abbaye Sainte-Geneviève, alors en ruine. Plusieurs architectes sont sélectionnés afin de réaliser le projet, mais en 1755, le marquis de Marigny choisi celui réalisé par l’architecte Jacques-Germain Soufflot. Les travaux du Panthéon de Paris démarrent en 1757 et Louis XV pose la première pierre de l’édifice le 6 septembre 1764. Le projet initial imaginé par l’architecte Soufflot est une église à dôme, en forme de croix grecque composée de 4 branches courtes de même longueur et de même largeur. Pour son projet, Soufflot s’inspire de l’architecture grecque, tout en reprenant la légèreté de construction des édifices gothiques. Les travaux de construction s’étalent jusqu’en 1790, assisté de l’ingénieur Emiland Gauther et de l’architecte Jean-Baptiste Rondelet. Au lendemain du décès de Soufflot en 1780, les architectes Rondelet et Brébion, anciens collaborateurs de Soufflot prennent en charge la finalisation des travaux du Panthéon de Paris, mais ils dénaturent le projet en le privant de la partie audacieuse et originale imaginée par Soufflot. Sous la Révolution Française, le monument subit une déconfessionnalisation, ainsi qu’une épuration de l’architecture. En 1791, l’Assemblée Constituante (ancienne assemblée nationale) transforme cette église « Sainte-Geneviève » en « Panthéon des Grands Hommes » et charge l’architecte Quatremère de Quincy d’adapter les lieux à cette nouvelle fonction. Ainsi, les toutes premières cendres de Mirabeau sont accueillies au Panthéon de Paris qui servira désormais de nécropole aux personnalités exceptionnelles ayant contribuées à la grandeur de la France. Les deux clochers prévus par Soufflot, ainsi que les 39 fenêtres de la nef destinées à illuminer l’édifice, sont supprimées.

Le Panthéon de Paris vu de l’intérieur, sous la coupole

Le projet architectural du Panthéon de Paris

Pour réaliser son projet, l’architecte Jacques-Germain Soufflot s’est inspiré de différents registres. La structure voûtée de la nef s’inspire du mouvement gothique et les coupoles s’inspirent du style Byzantin. La coupole à tambour, de style classique, fait référence au Tempietto de Bramante, un temple de Rome. Les colonnes sont, quant à elles, de style grecquo-romaines. Avec ce mélange de style, l’église Saint-Geneviève est à l’époque considérée comme le premier édifice éclectique de la capitale, bien qu’on le classe généralement, en raison de sa période de construction, comme un monument néo-classique. Le Panthéon de Paris mesure 110 mètres de long par 84 mètres de large et sa façade principale est ornée d’un portique aux colonnes corinthiennes, surmontée d’un fronton triangulaire. Au centre, une sculpture pour le fronton réalisée par David d’Angers représente la Patrie couronnant les hommes célèbres. Le Panthéon de Paris, en forme de croix grecque, est couronné par un dôme central pesant 17000 tonnes, coiffé d’un lanterneau qui culmine à 83 mètres. L’intérieur du dôme a entièrement été décoré par des peintres académiques, comme Antoine-Jean Gros, Léon Bonnat ou encore Cabanel, grand peintre académique s’étend illustré au cours du second Empire. Un des éléments invisibles par le public reste les 2 coupoles emboîtées sous la coupole principale et le dôme extérieur, recouvert de bandes de plomb est réalisé en pierres, et non en charpente de bois, apportant ainsi la stabilité nécessaire à l’édifice face aux intempéries. De l’intérieur, on peut admirer une coupole basse dite « coupole à caisson » ouverte au centre par un oculus (une ouverture de forme ronde). La troisième coupole de type technique, invisible, et de la forme d’un demi-œuf soutient la lanterne de pierres dont le poids avoisine cinq tonnes. Cette coupole intermédiaire est composée de quatre arcs permettant de faire descendre les charges de la lanterne vers les piliers. Des fenêtres intérieures réparties autour du tambour permettent de faire entrer la lumière à l’intérieur de l’édifice. Une crypte semi enterrée, composée de 4 galeries, s’étend sous toute la surface de l’édifice et reçoit les cercueils des plus grands serviteurs de l’Etat. L’accès à la crypte du Panthéon se fait via une salle décorée de colonnes doriques (colonnes grecques épurées). Les dimensions généreuses de la crypte du Panthéon permettent d’accueillir jusqu’à 300 sépultures. Depuis 1920, le Panthéon de Paris est classé aux monuments historiques.

Voltaire, philosophe et écrivain français, a été accueilli au Panthéon en 1791

Les personnalités inhumées au Panthéon de Paris

A ce jour, 81 personnalités sont inhumées dans la crypte du Panthéon de Paris mais seules 74 d’entre elles possèdent une tombe. Parmi ces personnalités figurent 5 femmes et Mirabeau fut le premier « grand homme  » à entrer au Panthéon de Paris. Certains ont aussi été admis au Panthéon de Paris mais le transfert de leur dépouille n’a jamais été effectué, c’est le cas de Descartes, de François-Joseph Bara et de Joseph Viala. Quatre d’entre eux sont d’origine italienne, et l’on dénombre aussi une personnalité néerlandaise et une autre Neuchâtéloise, ces 6 personnalités étant rattachées à Napoléon 1er. L’architecte Soufflot, concepteur de l’édifice, est inhumé au Panthéon, ainsi que Marc Schœlcher et son fils Victor Schœlcher, journaliste et homme politique. Les personnalités les plus connues inhumées au Panthéon de Paris demeurent :

  • Mirabeau : inhumé en 1791, son corps a finalement été retiré en 1794.
  • Voltaire : le philosophe et écrivain français a été inhumé en 1791.
  • Jean-Paul Marat : inhumé en 1793, ce journaliste et homme politique révolutionnaire a été retiré en 1795 pour trahison.
  • Jean-Jacques Rousseau : le philosophe et écrivain a été inhumé en 1794 au Panthéon de Paris.
  • Jacques-Germain Soufflot : l’architecte fondateur du Panthéon de Paris y  a été inhumé en 1829.
  • Victor Hugo : l’écrivain, dont le corps a veillé sous l’Arc de Triomphe durant la nuit du 22 mai 1885 a ensuite rejoint le Panthéon au mois de juin.
  • François-Séverin Marceau-Desgraviers, dit Marceau : une partie du corps de ce célèbre général de la République Française a été inhumé au Panthéon en 1889.
  • Sadi Carnot : président de la République Française de 1887 à 1894, Sadi Carnot a rejoint au lendemain de son assassinat en 1894 la crypte du Panthéon.
  • Emile Zola : le célèbre écrivain et journaliste français a rejoint le Panthéon de Paris en 1908, 6 ans après sa mort.
  • Léon Gambetta : le cœur de l’homme politique français repose dans une urne située dans l’escalier menant à la crypte.
  • Jean Jaurès : la dépouille de l’homme politique socialiste assassiné la veille de la première guerre mondiale est entrée au Panthéon en 1924.
  • Victor Schœlcher : l’homme politique figure de la lutte pour l’abolition de l’esclavage est entré au Panthéon de Paris en 1949.
  • Louis Braille : l’inventeur de l’écriture pour aveugles a rejoint le Panthéon en 1952.
  • Jean Moulin : Les cendres présumées de Jean Moulin ont été transférées au Panthéon le 19 décembre 1964, lors de la célébration du vingtième anniversaire de la Libération, sous la présidence du général de Gaulle.
  • René Cassin : le créateur de l’Unesco et auteur de la déclaration universelle des droits de l’homme a rejoint le Panthéon en 1987.
  • Jean Monnet : le fondateur de l’idée d’Union Européenne repose au Panthéon depuis 1988, soit cent ans après sa naissance.
  • Pierre et Marie Curie : en 1995, Marie Curie est la première femme à entrer au Panthéon de Paris.
  • André Malraux : le ministre de la culture sous la présidence du Général de Gaulle a rejoint le Panthéon en 1996, soit 20 ans après sa mort.
  • Alexandre Dumas : en 2002, l’écrivain a été inhumé au Panthéon sous la présidence de Jacques Chirac.
  • Pierre Brossolette : la dépouille du résistant et homme politique français décédé en 1944 a rejoint le Panthéon en 2015.
  • Germaine Tillion : décédée en 2008, Germaine Tillion est la seconde femme à entrer au Panthéon en 2015.
  • Simone Veil : grande femme politique française et académicienne, Simone Veil a été inhumée au Panthéon en 2018.
  • Joséphine Baker : la célèbre danseuse et meneuse de revue parisienne décédée en 1975 a rejoint le Panthéon de Paris en 2021.

Horaires d’ouverture, accès via les transports en commun… pour vous rendre au Panthéon de Paris ou organiser votre visite, nous vous invitons à consulter le site internet www.paris-pantheon.fr

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

INSTAGRAM

SPONSOR

spot_img

LATEST

À la découverte du château de Vaux-le-Vicomte

Le château de Vaux-le-Vicomte est un célèbre château français situé à 50 kilomètres au sud-est de Paris. Implanté à proximité de Melun, dans le...

Tout savoir sur la cité des sciences et de l’industrie de la Villette

La cité des sciences et de l'industrie est un centre culturel situé dans le parc de la Villette, au nord-est de Paris. Spécialisée dans...

Les plus beaux parcs et jardins de Paris

Paris est connue dans le monde entier pour ses célèbres monuments, comme la tour Eiffel ou le Musée du Louvre. Mais la capitale abrite...

A la découverte d’Etretat et de ses falaises

Etretat est une commune française située en Normandie et célèbre pour ses falaises de craie blanche s'élevant jusqu'à 80 mètres. Station balnéaire depuis le...

Tout savoir sur le Viaduc de Millau, le plus haut pont du monde

Le viaduc de Millau est un célèbre pont à haubans situé dans le département de l'Aveyron, en région Occitanie. Franchissant la vallée du Tarn,...