A la découverte des Chantiers de l’Atlantique de Saint-Nazaire

Les Chantiers de l’Atlantique représentent le chantier naval situé à Saint-Nazaire, en pays de Loire. Héritier de plusieurs chantiers navals qui se sont succédé depuis 1862, les Chantiers de l’Atlantique est le dernier chantier naval de France depuis la fermeture, en 1987, du chantier naval de la Ciotat. La superficie des Chantiers de l’Atlantique s’étend sur près de 150 hectares, ce qui en fait l’un des plus grands chantiers au monde. Célèbre pour avoir construit les plus grands paquebots transatlantiques comme le Normandie, le France ou encore le Queen Mary 2, les Chantiers de l’Atlantique fabriquent aussi, dans une moindre mesure, des navires militaires et des pétroliers. Dans cet article, nous allons nous intéresser à l’histoire des Chantiers de l’Atlantique et à son évolution, tout en nous arrêtant sur les plus célèbres bateaux de croisières ayant été construits par les chantiers de Saint-Nazaire.

L’histoire des Chantiers de l’Atlantique de Saint-Nazaire

L’origine des Chantiers de l’Atlantique remonte à 1862, date à laquelle, John Scott, un industriel d’origine écossaise, signe un contrat avec les frères Pereire, propriétaires de la Compagnie Générale Transatlantique (CGT) et qui souhaitent faire construire 5 paquebots. Pour réaliser ce projet, 4 cales de constructions sont réalisées dans le quartier de Penhoët, à Saint-Nazaire. A cette époque, la Compagnie Générale Transatlantique a signé un contrat avec l’état français avec lequel elle s’est engagée à effectuer les liaisons maritimes entre Le Havre et New-York, ainsi que Saint-Nazaire et le Panama. L’impératrice Eugénie est le premier paquebot à être réalisé sur le chantier naval de Saint-Nazaire dès 1862, avant sa mise à l’eau en 1865. Cette même année, les 3 premiers paquebots sont livrés à la CGT mais une crise économique met fin à la Compagnie Générale Transatlantique en 1866. L’activité sera cependant reprise mais sous le nom « les chantiers de l’Océan », sans succès. Il faut attendre 1881 pour que les chantiers de Saint-Nazaire se développent durablement, notamment grâce à l’agrandissement du bassin de Penhoët. Jusqu’en 1900, les chantiers de Saint-Nazaire construiront essentiellement des paquebots.

Le Queen Mary 2 est le plus grand paquebot transatlantique du monde

La naissance des Chantiers de l’Atlantique de Saint-Nazaire

Au lendemain de la seconde guerre mondiale, le marché de la construction navale s’internationalise et les chantiers de Saint-Nazaire apparaissent clairement peu compétitifs par rapports aux entreprises étrangères. Les chantiers de Saint-Nazaire doivent se réinventer en devenant plus compétitifs certes, mais aussi plus performant en matière de délai de construction. En 1955, après une réorganisation, les Chantiers de l’Atlantique, issus de la fusion des ateliers et chantiers de la Loire et des chantiers de Penhoët, peuvent désormais superviser la construction de paquebots, mais aussi de cargos et de pétroliers. Une des réalisations majeures des Chantiers de l’Atlantique reste, dès 1956, la construction du célèbre paquebot France, dont la mise en œuvre nécessite plus de 60 mois de travail et qui sera inauguré en 1960 par le Général de Gaulle. A cette époque, la demande des pétroliers est en forte augmentation, contrairement aux paquebots dont les commandes s’amenuisent. Parallèlement, la concurrence internationale est de plus en plus sévère, notamment avec le Japon qui souhaite s’imposer en tant que constructeur mondial. En 1964, les Chantiers de l’Atlantique doivent se restructurer, ce qui entraîne la fermeture de la fonderie de Saint-Nazaire et le licenciement de 250 employés. Parallèlement, d’importants investissements sont réalisés afin de créer un chantier naval plus moderne pour permettre la construction simultanée de plusieurs navires. La fermeture du canal de Suez en 1970 rend nécessaire la construction de pétroliers géants et les bassins des Chantiers de l’Atlantique peuvent accueillir des pétroliers capables de transporter un million de tonnes. Ainsi, les 4 plus grands pétroliers du monde commandés par Shell seront réalisés par les Chantiers de l’Atlantique de Saint-Nazaire. Dès juin 1974, les Chantiers de l’Atlantique ouvrent leur capital pour entrer en bourse et en 1976, ils fusionnent avec la multinationale française Alsthom pour devenir Alsthom-Atlantique.

L’évolution des Chantiers de l’Atlantique de Saint-Nazaire

Les années 80 marquent le grand retour des paquebots de croisière aux Chantiers de l’Atlantique. Dès 1980, 2 paquebots à destination de la Hollande sont réalisés mais c’est en 1985, avec la commande du Sovereign of the Seas pour la Royal Caribbean International, une compagnie maritime américano-norvégienne, que les Chantiers de l’Atlantique prennent un virage. Véritable défi technologique pour les Chantiers de l’Atlantique, ces derniers réaliseront la construction de ce géant des mers en un temps record : 29 mois ! En 1991, une spectaculaire commande de 5 méthaniers pour le groupe malaisien Petronas confirme la notoriété des Chantiers de l’Atlantique de Saint-Nazaire. Dans les années 2000, et malgré une concurrence accrue, les Chantiers de l’Atlantique se voient confier la construction du Queen Mary 2, le plus grand paquebot du monde à l’époque, ce qui permet aux Chantiers de l’Atlantique d’enregistrer de multiples commandes auprès des plus grands armateurs internationaux, comme la compagnie Mediterranean Shipping Company (MSC). Cette période correspond aussi au transfert de l’activité de méthaniers en Chine. En 2006, suite au rachat de Aslthom-Atlantique par le groupe norvégien Aker, les Chantiers de l’Atlantique deviennent Aker Yards S.A, avant d’être une nouvelle fois absorbés, en novembre 2008 par le groupe sud-coréen STX. Aker Yards S.A devient alors STX Europe qui elle-même possède STX France. Ce même mois, l’Etat français devient aussi actionnaire de STX France à hauteur de 33,34% du capital. En 2013,  STX se sépare de STX Europe, et par conséquent des Chantiers de l’Atlantique, mais aussi des chantiers de Lorient dont ils sont actionnaires. Fin 2017, Emmanuel Macron, président de la république française, annonce la nationalisation provisoire des Chantiers de l’Atlantique qui reste à ce jour toujours en vigueur.

Photo d’une cabine avec terrasse du paquebot de croisière Harmony of the Seas

Les plus célèbres paquebots transatlantiques construits par les Chantiers de l’Atlantique

Les paquebots transatlantiques désignent les embarcations destinées à la traversée régulière de l’océan atlantique, entre l’Europe et l’Amérique. Apparus dès la fin du 19è siècle, ce type de bateau a connu une forte demande au cours du 20ème siècle, suite aux multiplications des échanges entre les deux continents. Les plus célèbres paquebots transatlantiques construits par les chantiers de Saint-Nazaire sont les suivants :

  • Impératrice Eugénie (1864) : long de 108 mètres, c’est le premier paquebot transatlantique construit par les Chantiers de l’Atlantique. Équipé de voiles et de roues à aubes alimentées par des machines à vapeur, ce paquebot va subir plusieurs modifications au cours de son existence : un troisième mat, ainsi qu’une hélice sont ajoutés en 1873 et il effectue principalement des traversées entre Le Havre et New-York. Le 28 janvier 1895, l’Impératrice Eugénie, portant désormais le nom de « paquebot Amérique » échoue sur les côtes colombiennes.
  • Le Normandie (1932) : avec ses 313 mètres, le Normandie pouvait accueillir jusqu’à 1971 passagers et demeurait à l’époque, le plus grand paquebot au monde. Lors de son voyage inaugural, le Normandie pulvérise le record de traversée de l’atlantique. Mise à l’arrêt dans le port de New-York durant la seconde guerre mondiale, le Normandie, réquisitionné par les américains, est renommé « USS Lafayette » et transformé en transport de troupes rapide. En 1942, suite à un incendie, le Normandie chavire et au lendemain de la seconde guerre mondiale, la France refuse de récupérer ce paquebot devenu épave. Symbole de la France au cours des années 30,  le Normandie n’en demeure pas moins comme le plus beau et le plus luxueux paquebot jamais construit.
  • Le France (1960) : le paquebot France, rebaptisé Norway en 1979 puis Blue Lady en 2006, est le plus célèbre des paquebots transatlantiques français. Avec ses 316 mètres de long, le France demeure durant toute sa période d’activité (42 ans) comme le plus long paquebot du monde, jusqu’au lancement, en 2004, du Queen Mary 2. Symbole du prestige de la France, il fut aussi surnommé « le petit frère du Normandie ». En 1974, durant le choc pétrolier, le France est mis à l’arrêt par décision de Valéry Giscard d’Estaing, président de la république française. En 1979, le paquebot est revendu à un armateur norvégien et rebaptisé « Norway ». Revendu en 2006 à un ferrailleur, son démantèlement a pris fin en 2009.
  • Le Queen Mary 2 (2003) : le Queen Mary 2 est un paquebot britannique mis en service en 2004. Long de 345 mètres et large de 41 mètres, le Queen Mary 2 peut accueillir près de 3000 passagers. 1310 cabines, 5 piscines, 20 restaurants, une salle de bal, un théâtre, un casino, une discothèque…le Queen Mary 2 reste à ce jour le plus grand paquebot transatlantique du monde.
Des visites guidées des Chantiers de l’Atlantique sont proposées chaque semaine

    Les plus célèbres navires de croisière construits par les Chantiers de l’Atlantique

    Les navires de croisière sont des bateaux spécialisés dans le transport de passagers, dont le but n’est pas, comme les paquebots de ligne, de transporter des passagers d’un port à un autre, mais d’effectuer des voyages touristiques en mer. Généralement, les navires de croisière effectuent plusieurs escales permettant ainsi aux touristes de découvrir différentes destinations. Les plus célèbres navires de croisières construits par les Chantiers de l’Atlantique de Saint-Nazaire sont :

    • Majesty of the Seas (1992) : ce navire de croisière, construit à la demande de la compagnie Royal Caribbean International, est toujours en service. Long de 286 mètres, le Majesty of the Seas peut accueillir jusqu’à 2744 passagers.
    • Norwegian Epic (2010) : avec ses 329 mètres de long, le Norwegian Epic est le plus gros navire de croisière a avoir accosté au terminal passager de New-York. Sa capacité d’accueil est de 4200 passagers et il possède 2109 cabines.
    • Harmony of the Seas (2013) :  depuis 2016, le navire de croisière Harmony of the Seas est le plus grand paquebot au monde avec ses 362 mètres de longueur et il peut accueillir jusqu’à 6360 passagers, ainsi que 2100 membres d’équipage.
    • Symphony of the Seas (2018): construit par les Chantiers de l’Atlantique entre octobre 2015 et mars 2018, le Symphony of the Seas est le second plus gros navire au monde en terme de tonnage. Long de 361 mètres, ce navire peut accueillir jusqu’à 6680 passagers et 2394 membres d’équipage.
    • Wonder of the Seas (2019) : mise à l’eau le 14 juin 2022,  le Wonder of the Seas affiche une longueur de 362 mètres et peut accueillir 6988 passagers et 2394 membres d’équipage. Equipé d’une suite royale de 142 mètres carré, son port d’attache est basé à Shanghaï.

    Une visite guidée des Chantiers de l’Atlantique de Saint-Nazaire est proposée à celles et ceux qui souhaitent découvrir ce site hors du commun : construction navale, propulsion des navires de demain, éolien en mer… Les horaires, ainsi que toutes les informations nécessaires pour préparer votre visite sont disponibles sur le site www.saint-nazaire-tourisme.com.

    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    INSTAGRAM

    SPONSOR

    spot_img

    LATEST

    Le macaron, petit gâteau français tout en couleur

    Le macaron est un petit gâteau français à la délicieuse histoire. Beaucoup pensent qu'il est originaire d'Italie, mais ce sont les Français qui l'ont...

    Beauval, le ZooParc le plus visité de France

    Le ZooParc de Beauval est le zoo le plus visité de France avec plus de 1,5 million de visiteurs chaque année. Situé à Saint-Aignan-sur-Cher,...

    Marion Cotillard, une actrice française star à Hollywood

    Marion Cotillard est une actrice française née à Paris en 1975. Célèbre en France et dans le monde entier, Marion Cotillard a débuté sa...

    Le Centre Pompidou, le musée dédié à l’art moderne et à l’art contemporain

    Le Centre Georges Pompidou, communément appelé Centre Pompidou, est un musée d'art moderne et contemporain situé dans le 4e arrondissement de Paris, entre le...

    A la découverte du marais Poitevin, la Venise verte

    Le marais Poitevin est une région naturelle de France située dans les régions Nouvelle-Aquitaine et Pays de la Loire. Réparti sur les départements de...